En septembre 2018, l’association Princesse Margot en partenariat avec l’hôpital Saint-Louis AP-HP, lançait le programme « Repas Toqué », accompagnés par le Chef Grégory Cohen et avec le soutien de Bristol-MyersSquibb.

Retour sur une première année « pilote » de ce programme, qui a rencontré un succès total et qui promet encore de régaler bien des papilles …

Constat de départ

Selon l’avis n°78 « Alimentation en milieu hospitalier » de Juillet 2017 du Conseil National de l’Alimentation (CNA), l’état nutritionnel participe à la réussite du traitement et une alimentation de qualité joue un rôle déterminant dans le rétablissement des patients, ainsi que dans leur bien-être durant leur hospitalisation.

Une enquête (e-satis 2017) de la Haute Autorité de la Santé (HAS) indique quant à elle que moins d’1 patient sur 2 juge la qualité et la variété des repas servis à l’hôpital comme bonnes ou excellentes.

L’amélioration de l’offre alimentaire dans son ensemble (préparation, goût, saveurs, présentation, etc.) peut donc être un levier efficace pour limiter la dénutrition, lutter contre le gaspillage et améliorer le bien-être des patients.

Repas Toqué : Mode d’emploi

Les bénéficiaires de ce programme sont les jeunes patients du service hématologie Adolescents Jeunes Adultes (AJA) de l’hôpital Saint-Louis AP-HP. Depuis septembre 2018, ils ont ainsi pu déguster chaque jeudi midi l’une des 12 recettes différentes  imaginées par le Chef Grégory Cohen et sous le contrôle des diététiciennes de l’hôpital, pour respecter les contraintes et besoins nutritionnels.

Pour choisir son « Repas Toqué », chaque patient du service AJA se connecte à une plateforme web dédiée, développée par Princesse Margot et enregistre son choix sur une tablette numérique, offerte par l’association.

Son repas sera ensuite préparé sur un chariot à liaison froide et sera servi à l’assiette par l’équipe d’aides-soignantes du service AJA. 

1 100 Repas Toqués ont ainsi été dégustés dans le service AJA depuis le 18 septembre 2018.

Et parce que ce programme rime avec partage, tous les patients de l’hôpital Saint-Louis AP-HP (à l’exception des patients soumis à des régimes spéciaux) ont également pu bénéficier d’un « Repas Toqué » à Noël, au Jour de l’An et à Pâques.

Pour ces fêtes, ces plats ont été servis à chaque fois à environ 450 patients, mais aussi 600 collaborateurs de l’hôpital Saint-Louis AP-HP qui ont savouré les « Repas Toqués » du Chef Cohen servis dans le self de l’hôpital :

Cuisse de canard laqué et sa mousseline de patate douce, saumon sauce paprika et riz safrané aux petits légumes, ou encore brochette de volaille sauce satay et nouilles chinoises sautées aux petits légumes se sont ainsi invités dans les assiettes de l’ensemble des patients de l’hôpital Saint-Louis AP-HP et cette initiative.

Avec « Repas Toqué », stop au gaspillage alimentaire !

Au-delà de la satisfaction du patient à déguster des plats appétant, le service AJA enregistre depuis la mise en place du programme « Repas Toqué » une baisse significative de déchets alimentaires et se félicite ainsi de pouvoir participer efficacement à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Sur le plan économique

Le coût alimentaire moyen de « Repas Toqué » est de 1,60 €.

Et maintenant ?

Fort d’un tel succès, les « Repas Toqués » ne se limiteront désormais plus au service AJA. Dès janvier 2020, les Repas Toqués seront intégrés dans le planning de production afin de faire bénéficier ce programme tous les jeudis midi à tous les patients de l’hôpital Saint-Louis AP-HP.  

« Les « Repas Toqués » nécessitent de nouvelles techniques culinaires qui valorisent le plat final en le rendant plus appétant. Nous travaillons ardemment avec les équipes cuisine et les diététiciennes de l’hôpital pour que tout soit prêt en janvier 2020 et que le succès soit une nouvelle fois au rendez-vous, dans toutes les assiettes des patients. Un vrai challenge que nous sommes tous très fiers de pouvoir réaliser », explique le Chef Grégory Cohen.

 « Chez Princesse Margot, nous nous battons pour améliorer concrètement la qualité de vie des jeunes patients atteints de cancer. À travers « Repas Toqué », dont la réussite permettrait de devenir un modèle, notre objectif est de remettre du goût et des couleurs dans les menus du service AJA pour redonner le plaisir de voir, de sentir et de bien manger », explique Muriel HATTAB, Fondatrice-Présidente de l’association Princesse Margot.

« La nutrition est un enjeu très important en milieu hospitalier. Elle fait partie intégrante des facteurs qui jouent sur le bon rétablissement des patients », affirme Ghislaine Picard, diététicienne à l’hôpital Saint-Louis AP-HP.